Bach : Messe en si mineur

La Messe en si mineur (en allemand H-Moll-Messe) est une œuvre musicale composée par Johann Sebastian Bach (BWV232), pour deux sopranos, un contralto, un ténor, une basse, chœur et orchestre. La Messe en si mineur est essentiellement composée d’un assemblage de diverses pages puisées dans différents ouvrages antérieurs du compositeur et réécrites par lui selon le procédé dit de la parodie (au sens ancien du terme : …

Bach : Le Clavier bien tempéré

Le Clavier bien tempéré (en allemand : Das Wohltemperierte Klavier), BWV 846-893, regroupe deux cycles de préludes et fugues composés par Johann Sebastian Bach. Chacun des deux livres propose un prélude et une fugue dans chacun des 12 demi-tons de la gamme chromatique (24 modes majeurs et mineurs) ; soit 24 préludes et 24 fugues pour chacun des deux livres dont l’objectif est à la fois musical, théorique et didactique. Ce …

Bach : L’Art de la fugue

L’Art de la fugue (en allemand : die Kunst der Fuge) est une œuvre inachevée de Johann Sebastian Bach (BWV1080). Bach aurait commencé sa composition aux alentours de 1740 ou 1742 (la première version de l’œuvre a été recopiée vers 1745), et l’a poursuivie jusqu’à sa mort, en 1750. Cette première version contenait alors 12 fugues et 2 canons. La seconde version, publiée après la mort de Bach, en 1751, …

Bach : L’Offrande musicale

Musikalisches Opfer (en français : L’Offrande musicale) est une œuvre instrumentale de Johann Sebastian Bach (BWV 1079) composée en 1747 durant la période où le musicien travaillait à Leipzig. L’Offrande musicale est aujourd’hui considérée comme une des plus grandes œuvres de Johann Sebastian Bach, au même titre que L’Art de la fugue et que les Variations Goldberg (œuvres composées dans la même …

Bach : Passion selon Saint-Jean

La Passion selon saint Jean (Passio secundum Johannem), BWV 245, est une passion de Jean-Sébastien Bach. Elle a été composée durant la première année où Bach était devenu cantor de l’Église Saint-Thomas de Leipzig et jouée dans le même lieu pour la première fois le Vendredi saint 1724, soit le 7 avril1. Cette œuvre relate et commente la Passion du Christ d’après l’évangile de Jean. Elle constitue, avec la …

Chopin : Préludes

Les Préludes pour piano seul sont une œuvre de Frédéric Chopin. Formant l’opus 28, ce sont vingt-quatre pièces courtes (entre 30 secondes et 5 minutes), écrites chacune dans une tonalité différente en suivant le cycle des quintes, chaque tonalité majeure étant suivie de sa relative mineure. Chopin a également composé deux autres préludes hors de l’opus 28 : le prélude en ut dièse mineur op. 45 et un opus posthume. …

Chopin : Etudes

Les Études de Chopin sont deux cahiers chacun de douze études pour le piano que le compositeur polonais Frédéric Chopin publia dans les années 1830 : le premier, l’opus 10, dédié « à son ami F. Liszt » et le deuxième, l’opus 25, dédié « à Madame la Comtesse d’Agoult ». Mais on doit encore ajouter à cela, pour faire le tour de toutes les études proprement dites de Chopin, les Trois nouvelles études, …

Chopin : Mazurkas

Tout le long des années 1825 à 1849, Frédéric Chopin a composé au moins cinquante-neuf mazurkas, d’après la danse traditionnelle polonaise (voir mazurka). Cinquante-huit ont été publiées, dont quarante-cinq du vivant de Chopin, et quarante-et-une d’entre elles ont un numéro d’opus. Treize ont paru après sa mort, dont huit ont des numéros d’opus posthume. On sait qu’il reste onze autres mazurkas, dont …

Chopin : Valses

Frédéric Chopin composa un total de 17 valses, qui sont parmi ses œuvres les plus connues. Les valses sont des danses à trois temps, les plus célèbres ont été composées par Johann Strauss. Les valses de Chopin ne sont pas traditionnelles ; en effet, trois d’entre elles seulement sont destinées à être dansées : la Grande Valse brillante op. 18, la Valse op. 64 n°2 et la Valse op. 70 n°2. Elles n’ont pas été …

Chopin : Ballades

Les quatre ballades pour piano de Frédéric Chopin ont été composées entre 1831 et 1842. Bien que la ballade fût une forme lyrique existant depuis le Moyen Âge (en tant que pièce vocale accompagnée), le terme fut ensuite surtout utilisé pour désigner le genre poétique du même nom, genre que les poètes romantiques remirent au goût du jour durant le XIXe siècle. C’est de cet héritage littéraire que Chopin …

Réseaux sociaux