Couperin


shadow

François Couperin, surnommé « le Grand », né le à Paris et mort le à Paris, est un compositeur français, organiste et claveciniste réputé.

Héritier d’une longue tradition familiale célèbre avant lui, notamment, par son oncle, Louis Couperin, et qui le sera encore par d’autres membres, tels Marc-Roger Normand et Armand-Louis Couperin, François Couperin reste le plus illustre membre de la famille.

Organiste titulaire de la prestigieuse tribune de l’orgue de l’église parisienne de Saint Gervais et d’un quartier (trimestre) de la Chapelle Royale, François Couperin cumule des fonctions, exercées avec discrétion et modestie, à la Cour de Louis XIV et une carrière de compositeur et de professeur de clavecin très recherché.

Son œuvre comprend de nombreuses pièces, instrumentales et vocales, à destination profane ou religieuse. Certaines d’entre elles lui valent une place de premier plan parmi les musiciens français contemporains, notamment ses messes pour orgue, ses Leçons de Ténèbres pour le Mercredi Saint, ses sonates et concerts royaux ou il entend réunir les goûts français et italiens.

Cependant c’est avant tout son œuvre pour le clavecin, consistant en quatre livres publiés entre 1707 et 1730, qui fait sa gloire et le fait considérer, avec Rameau, comme le grand maître de cet instrument en France. Son traité L’art de toucher le clavecin publié en 1716 est une source précieuse concernant son enseignement et l’interprétation au XVIIIe siècle.

Oeuvres disponibles sur le site

Toutes les vidéos

Version Klassik se propose de vous fournir un contenu pertinent et intéressant pour toute la musique classique, mais cela prend du temps. D’ici à ce que cela soit achevé, nous vous proposons une ébauche d’article copié de Wikipédia (et donc sous licence Creative Commons) et agrémentée de vidéos.