Telemann


shadow

Georg Philipp Telemann (14 mars 1681 à Magdebourg – 25 juin 1767 à Hambourg) fut pendant sa longue période créatrice un des plus célèbres compositeurs allemands de l’âge baroque. Par les impulsions novatrices qu’il a données tant à l’art de la composition qu’à la sensibilité musicale, il a puissamment marqué la musique de la première moitié du XVIIIe siècle.

Musicien en grande partie autodidacte, Telemann est devenu compositeur malgré les souhaits de sa famille. Après avoir étudié à Magdebourg, Zellerfeld et Hildesheim, il connut ses premiers grands succès de compositeur pendant ses études de droit à Leipzig, où il créa un orchestre amateur, monta des spectacles d’opéra et prit la direction musicale de l’église de l’université. Après un séjour à la cour de Sorau, puis à celle d’Eisenach, il fut nommé en 1712 directeur de la musique de la ville et maître de chapelle de deux églises à Francfort-sur-le-Main, où il commença l’édition de ses propres œuvres. À partir de 1721, il occupa, en tant que Cantor Johannei et Director Musices de Hambourg, l’un des postes les plus prestigieux du monde musical allemand et prit peu après la direction de l’opéra. Là encore, tout en restant en relation avec les cours princières, il organisa régulièrement des concerts publics pour l’élite bourgeoise de la ville. Un séjour de huit mois à Paris, en 1737 et 1738, lui donna enfin accès à la renommée internationale. Tandis que sa carrière prospérait, la vie personnelle de Telemann fut toujours troublée : sa première épouse mourut quelques mois après leur mariage et la seconde accumula aventures extraconjugales et dettes de jeu avant de le quitter.

Musicien multi-instrumentiste, Telemann reste surtout l’un des compositeurs les plus prolifiques de l’histoire (du moins sur la base des partitions qui nous sont parvenues). Son œuvre immense touche à tous les genres reconnus de la musique de son temps. Sont particulièrement remarquables ses mélodies vocales, son utilisation imaginative des timbres ainsi que, surtout dans ses dernières œuvres, l’originalité de ses effetsharmoniques. Ses pièces instrumentales dénotent souvent des influences venues de France, d’Italie et parfois de la musique populaire polonaise. Sa musique, qu’il sut maintenir à l’avant-garde de toutes les tendances nouvelles, constitue un lien important entre les styles baroque et classique. Alors que son époque l’avait préféré à Jean-Sébastien Bach et Georg Friedrich Haendel (qu’il connut tous deux personnellement), l’évolution des idéaux musicologiques au cours du XIXe siècle conduisit à une dépréciation de ses créations. L’exploration systématique de l’œuvre complète, commencée dans la seconde moitié du XXe siècle, n’est pas encore achevée.

Oeuvres disponibles sur le site

Toutes les vidéos

Version Klassik se propose de vous fournir un contenu pertinent et intéressant pour toute la musique classique, mais cela prend du temps. D’ici à ce que cela soit achevé, nous vous proposons une ébauche d’article copié de Wikipédia (et donc sous licence Creative Commons) et agrémentée de vidéos.