Découvrir le baroque


La période baroque s’etend de Monteverdi à Bach, c’est-à-dire grosso modo de 1580 à 1750.

 

Première partie : Monteverdi, le créateur de l’opéra

L’Orfeo est le tout premier opéra de l’histoire

Si vous appréciez, tournez vous soit vers :

  • les autres opéras de Monteverdi (Le Couronnement de Popée, Médée, etc.) et ses madrigaux ( comme le Lamento d’Arianna),
  • les autres modèles italiens autour de lui, Cavalli, Cesti, Torelli, Rossi,
  • les musiciens allemands (Schütz, Haendel) et anglais (Purcell). 

Deuxième partie : les Concertos

Vivaldi invente le concerto de soliste, dont les plus connues sont les Quatre-Saisons

A sa suite, dirigez vous vers le reste de son oeuvre, ainsi que Torelli, Corelli, et Stradella.

Plus tard, Jean-Sébastien Bach reprendra cette forme, et l’adaptera en y ajoutant des influences allemandes et françaises comme dans ses Concertos Brandebourgeois.

Troisième partie : les oratorios et la musique sacrée

Initiés par Carissimi, les oratorios culminent avec Schütz, Charpentier, Bach et Haendel

Quatrième partie : l’école française, déjà classique

Le Larousse de la musique indique «En France, en revanche, il est difficile et parfois imprudent de parler de baroque en musique. » Pourtant, à l’oreille, c’est bien de la musique baroque que l’on entend, du moins pour Lully, qui influence Bach, Haendel et Telemann. Quant à Rameau, son oeuvre est une main tendue entre Lully et Mozart.

Cinquième partie : la musique instrumentale

Musique instrumentale

C’est à l’époque baroque qu’émerge la musique purement instrumentale, dont les plus grands représentants seront :

  • Bach, avec ses fugues, comme dans l’Art de la fugue ou Le Clavier bien tempéré
  • Frescobaldi, avec ses variations

Sources

BRISSON, Elisabeth, La musique, Editions Belin, 1993
VIGNAL, Marc, Dictionnaire de la musique, Editions Larousse, 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *