Bartok : Le Mandarin merveilleux


shadow

Le Mandarin merveilleux (en hongrois A csodálatos mandarin) Op. 19, Sz 73, est un ballet-pantomime en un acte composé par Béla Bartók dont les ébauches ont été achevées en 1918-1919 sur un livret de Menyhért Lengyel d’après un conte chinois. Terminé en 1924, il fut créé à l’Opéra de Cologne, le  : le sujet cru et franchement érotique du ballet provoqua un vif scandale, les représentations furent suspendues et les autorités hongroises l’interdirent. Bartók transforma sa musique en une suite pour orchestre symphonique créée le , et une adaptation pour deux pianos.

L’œuvre

Composé au lendemain de la Première Guerre mondiale, la même année que la création de son opéra Le Château de Barbe-Bleue (écrit en 1911), Le Mandarin merveilleux est le deuxième ballet-pantomime de Bartók après Le Prince de bois (1914-1916) monté en 1917.

Les différents personnages de l’intrigue, représentés musicalement, sont les suivants :

  • une prostituée (la clarinette)
  • trois souteneurs (le quatuor à cordes)
  • deux clients (un jeune et un plus âgé)
  • un mandarin (les cuivres et principalement les trombones)

Argument

Devant une maison louche des bas-quartiers d’une ville sordide et chaotique, une prostituée attire les passants vers trois mauvais garçons qui les dévalisent. Deux quidams sans le sou, un vieux beau et un jeune timide, sont refoulés par les voyous. Arrive un riche mandarin, pigeon idéal, qui se laisse séduire par une danse lascive, une chasse voluptueuse. À trois reprises, par étouffement, coups de poignard et strangulation, les truands essaient d’assassiner le Chinois, mais, bien que blessé, il semble immortel. Apitoyée, la prostituée chasse ses comparses et s’abandonne dans les bras du mandarin qui, son désir assouvi, succombe à ses plaies. Dans la suite pour orchestre l’histoire prend fin avant la mort du mandarin.

Propositions d’écoute

Version Klassik se propose de vous fournir un contenu pertinent et intéressant pour toute la musique classique, mais cela prend du temps. D’ici à ce que cela soit achevé, nous vous proposons une ébauche d’article copié de Wikipédia (et donc sous licence Creative Commons) et agrémentée de vidéos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *