Holst


shadow

Gustav Theodore Holst ( à Cheltenham, Royaume-Uni — à Londres), né Gustavus Theodore von Holst, est un compositeur anglais. Bien que principalement connu pour sa suite orchestrale Les Planètes, il a composé un grand nombre d’œuvres de genres divers, mais aucune n’a eu autant de succès. Son style de composition particulier est le produit de plusieurs influences dont celle du renouveau des chansons populaires anglaises au début du xxe siècle.

Les trois générations de la famille Holst le précédant comptaient des musiciens professionnels et il était clair dès son enfance qu’il serait musicien. Il voulait être pianiste mais n’a pas pu à cause d’une neuropathie périphérique touchant son bras droit. Malgré les réserves de son père, il entama une carrière de compositeur, étudiant au Royal College of Music avec Charles Villiers Stanford. Incapable de vivre de ses compositions, il joua du trombone professionnellement et devint plus tard professeur — un excellent professeur selon son ami Ralph Vaughan Williams. Parmi ses autres activités d’enseignement, il a établi une forte tradition de représentations au Morley College dont il a été le directeur musical de 1907 à 1924.

Il est le fondateur d’une série de festivals de musique de Whitsun qui ont eu lieu de 1916 à sa mort.

Les œuvres de Holst étaient jouées régulièrement au début du XXe siècle mais sa notoriété n’est vraiment venue que grâce au succès international des Planètes dans les années suivant la Première Guerre mondiale. Timide, Holst n’appréciait pas cette renommée et préférait être laissé en paix pour composer et enseigner.

Dans ses dernières années, son style personnel de composition sans compromis heurta de nombreux mélomanes qui le considéraient trop austère et sa brève popularité déclina. Cependant il eut une influence significative sur plusieurs jeunes compositeurs anglais dont Edmund Rubbra, Michael Tippett et Benjamin Britten. À part Les Planètes et d’autres œuvres, sa musique a été négligée jusque dans les années 1980, période où la plus grande partie de son répertoire a été enregistrée.

Oeuvres disponibles sur le site

Toutes les vidéos

Version Klassik se propose de vous fournir un contenu pertinent et intéressant pour toute la musique classique, mais cela prend du temps. D’ici à ce que cela soit achevé, nous vous proposons une ébauche d’article copié de Wikipédia (et donc sous licence Creative Commons) et agrémentée de vidéos.