Beethoven : Trio avec piano n°7


shadow

Le Trio avec piano n°7 en si bémol majeur, opus 97, de Ludwig van Beethoven, est un trio pour piano, violon et violoncelle en quatre mouvements composé en 1811 et publié en 1816 avec une dédicace à l’Archiduc Rodolphe d’Autriche, d’où son appellation courante de Trio à l’Archiduc.

Présentation de l’œuvre

L’Archiduc Rodolphe était le plus jeune fils de l’empereur Léopold II d’Autriche. Il fut l’élève de Beethoven dont il resta un ami et protecteur fidèle, l’invitant notamment à rester à Vienne en 1809 alors que le compositeur envisageait de partir à la cour de Westphalie.

Le Trio à l’Archiduc est le plus célèbre des trios de Beethoven. Sa composition, postérieure de deux ans à celle du Trio n° 6 opus 70, fut contemporaine de celle de la Septième symphonie. Il a été écrit en moins d’un mois, en mars 1811. Sa création le , avec Schuppanzigh au violon et Linke au violoncelle, donna lieu à l’une des dernières apparitions publiques de Beethoven comme interprète (au piano), alors que sa surdité était presque totale.

Le trio fut publié chez Steiner à Vienne en décembre 1816.

Les thèmes initiaux des deux premiers mouvements sont très proches de ceux déjà utilisés par Beethoven dans les mouvements correspondants de son Septième Quatuor opus 59 n° 1.

Il comporte quatre mouvements :

  1. Allegro moderato, 4/4, si bémol majeur
  2. Scherzo Allegro, 3/4, si bémol majeur
  3. Andante cantabile, 3/4, ré majeur
  4. Allegro moderato, 2/4, si bémol majeur

Sa durée d’exécution est d’environ 40 minutes.

Propositions d’écoute

Version Klassik se propose de vous fournir un contenu pertinent et intéressant pour toute la musique classique, mais cela prend du temps. D’ici à ce que cela soit achevé, nous vous proposons une ébauche d’article copié de Wikipédia (et donc sous licence Creative Commons) et agrémentée de vidéos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *