Chopin : Ballades


shadow

Les quatre ballades pour piano de Frédéric Chopin ont été composées entre 1831 et 1842. Bien que la ballade fût une forme lyrique existant depuis le Moyen Âge (en tant que pièce vocale accompagnée), le terme fut ensuite surtout utilisé pour désigner le genre poétique du même nom, genre que les poètes romantiques remirent au goût du jour durant le XIXe siècle. C’est de cet héritage littéraire que Chopin s’inspire vaguement (Chopin n’avait pas pour habitude de s’inspirer d’œuvres littéraires pour ses pièces musicales, contrairement à Schumann ou Liszt) pour la composition de ces ballades, premières ballades purement instrumentales de l’histoire, ou en tous cas les premières à porter ce nom. En effet, la ballade est un genre formellement très libre qu’un novice pourra comparer à une fantaisie voire à un nocturne. Si l’on extrapole, on peut dire que c’est un mélange des deux, mais il est impossible d’en donner une définition précise et rigoureuse, et il semble que si Chopin les a appelés ainsi, c’est, selon Schumann, pour rendre hommage à son compatriote, le poète polonais Mickiewicz, illustre compositeur de ballades poétiques. Hypothèse qui reste néanmoins peu probable pour les raisons évoquées précédemment.

Certains passages sont en commun entre les ballades 1 et 4 notamment du point de vue rythmique et musical.

Propositions d’écoute

Par Zimerman

 

Par Erez

Version Klassik se propose de vous fournir un contenu pertinent et intéressant pour toute la musique classique, mais cela prend du temps. D’ici à ce que cela soit achevé, nous vous proposons une ébauche d’article copié de Wikipédia (et donc sous licence Creative Commons) et agrémentée de vidéos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *